Archives par étiquette : fruityloop

FL Studio – Image-Line

Bonjour à toutes et à tous.

Cela faisait un moment que je voulais aborder le sujet.

« Mais quel sujet !? »

Il s’agit, bien entendu, du sujet qui concerne l’outil du compositeur en musique Assistée par Ordinateur, dit MAO. Je vais vous présenté le programme informatique utilisé par DJ YAK’Ô, c’est à dire, moi-même.

Aujourd’hui je triche et je m’aide de Wikipédia.

Alors, FL Studio (aussi connu sous son nom complet « FruityLoops » ) est un logiciel de création et de composition de musique électronique créé par la firme belge Image-Line.

Le logiciel a été créé le mercredi 18 décembre 1997. Pour vous dire, à l’époque je n’avais pas d’ordinateur. Le programme est disponible en quatre versions pour Microsoft Windows, incluant FL Studio Express, Fruity Edition, Producer Edition et Signature Bundle2.

L’éditeur a également développé FL Studio Mobile pour systèmes iPod Touch, iPhone, iPad et Android. Je n’ai jamais essayé car mon mobile est, certes un Androïd, mais une « sale dauberie moisie » de chez Huawei.

Le logiciel est un éditeur, un enregistreur et un séquenceur qui est basé sur le concept de patterns introduits dans une playlist (type de boîte à rythmes générale).

Lors de la parution des dernières versions, FL Studio est compatible avec les standards VST, ReWire et DirectX. Le soft peut vous sortir du WAV, du OGG VORBIS, du MIDI ou du MP3.

Après cette présentation succincte, et que vous retrouverez avec plus de détail sur l’encyclopédie libre, voici quelques vidéos :


Bon visionnage et à bientôt !

Facebooktwittergoogle_plusrss

Qui suis-je ? Présentation de Quentin PEREIRA alias DJ YAK’Ô

Quentin pereira jeanine chavany picou djyako roanne le coteau loire france

Je suis un artiste MAO (Musique Assistée par Ordinateur) qui compose pour son plaisir personnel et surtout pour celui des autres.

J’utilise les logiciels suivants :

  • Fruity Loop 8 Producer Edition
  • Audacity
  • eJay Dance 7 (plus usité)
  • Music Creation for Playstation (plus usité).

J’ai découvert ma passion pour la musique en général dès mon enfance et dès que j’ai écouté des morceaux de MAO à la radio (~1995) j’ai tout de suite aimé.

Dans les années 2000, je suis allé dans un magasin de jeux vidéos d’occasions et j’ai trouvé « Music Création for PlayStation » j’ai sauté sur l’occasion.

J’ai commencé à composer réellement des morceaux début 2006 et j’ai ouvert mon site www.djyako.fr.

Depuis, j’ai découvert d’autres passionnés de MAO, j’ai rejoint un groupe formidable sur Afterhouse et Xzen-Music (Je souhaite d’ailleurs leur soumettre un grand merci).

En Juillet 2010, j’ai décidé de me mettre au graphisme. Ceci dit, cela est très occasionnel.

Merci de votre visite !

 

quentin pereira

Facebooktwittergoogle_plusrss

Les distributions GNU/Linux étudiées pour la M.A.O.*

Certes, du coté logiciel propriétaire on a de très bons logiciels dédies à la M.A.O. (liste non exhaustive) :

  • Ableton Live: Logiciel Mac et Windows composé d’une section arrangement relativement facile d’utilisation, mais surtout d’une section « live » qui fait son originalité, destiné à être utilisé sur scène.
  • ACID Pro, éditeur de boucles « semi-pro » très intuitif permettant l’assemblage de boucles et le traitement du son. Le logiciel permet l’utilisation de VST instruments et plug-in, et la synchronisation d’une vidéo dans l’environnement de travail.
  • Adobe Audition : Anciennement nommé Cool Edit Pro, c’est un logiciel PC d’enregistrement, mixage, traitement et mastering sonore.
  • Cubase : séquenceur pour Windows et Mac qui relie l’environnement hardware directement en son sein. Reason peut être utilisé en complément de Cubase pour former un outil très performant. Ce logiciel est très utilisé, et demande une bonne somme de connaissances pour être utilisé correctement.
  • Earmaster: logiciel Windows et Mac pour l’entraînement aux disciplines du solfège et le développement de l’oreille relative.
  • EJay : bien connu du grand public, il est d’une piètre qualité mais peut permettre une découverte ludique de l’assemblage de boucles superposées.
  • Encore : éditeur de partitions
  • Expresseur : instrument de musique assisté par ordinateur (IMAO), permettant d’interpréter une partition ou d’improviser. Il est fourni avec une synthèse de piano, et est ouvert à tout inferface (audio, joystick, Midi, etc.) [1].
  • Finale (logiciel) : éditeur de partitions.
  • FL Studio : séquenceur d’entrée de gamme, plutôt facile de prise en main, mais qui permet malgré tout la création de vrais morceaux de musique. Il est considéré par le milieu musical comme un logiciel « semi-professionnel ». Fruity Loops (ou FL) est compatible avec la technologie des vst.
  • GarageBand : développé par Apple et tournant sous Mac OS X, c’est un séquenceur à boucle assez simple d’utilisation qui supporte le MIDI et la création de podcast. Peu cher et de série avec iLife sur tous les nouveaux Macintosh, il est idéal pour se familiariser avec la MAO et partir sur de bonnes bases (effets, mix, arrangements …)
  • Guitar Pro, un logiciel conçu initialement pour l’apprentissage de la guitare, en affichant les partitions sous la forme de tablatures avec accompagnement MIDI. Il permet désormais la création de musiques en tout genre, possédant pas mal d’instruments, mais la base reste la guitare.
  • Harmony Assistant : éditeur de partition et synthétiseur logiciel
  • Melody Assistant : éditeur de partitions et synthétiseur logiciel puissant plus limité que son grand frère, Harmony Assistant.
  • Live Styler : arrangeur temps réel pour clavier ou accordéon Midi (Realtime Arranger Keyboard Midi) fonctionnant sous Windows. Live Styler France
  • Logic Pro : séquenceur sous Macintosh, il est assez difficile de prise en main mais possède toutes les qualités d’un séquenceur de haute qualité. À noter cependant l’arrêt des mises à jour pour les utilisateurs de Windows.
  • Microsoft-music-producer : Séquenceur audio au format DLS2 (70 Mo), créé au début des années 2000 et visant plus particulièrement la musique d’ambiance.
  • NoteWorthy Composer : logiciel simple pour l’édition et la composition musicale à partir de fichiers de type MIDI. Logiciel anglophone aux fonctionnalités limitées, mais il est peu coûteux et largement diffusé (formats de fichier « .nwc »). Techniquement, ses points forts sont sa simplicité d’emploi, la saisie rapide des notes à la volée, la possibilité de synchroniser des paroles sous la musique et un format de fichier très compact. Le logiciel de lecture seule (NoteWorthy Viewer) est gratuit. Petite revue du logiciel sur le site de l’académie de Lyon.
  • Pizzicato : éditeur de partitions élaboré qui évolue de plus en plus vers la composition musicale et propose actuellement 11 versions, aux fonctionnalités innombrables. La version basique est offerte à toutes les institutions d’enseignement musical.
  • Pro Tools : Logiciel le plus utilisé dans les studios de musique et de postproduction sonore (né en 1994 sous le nom de Session 8). Il se présente sous deux versions soit Protools LE pour les studios maison et Pro Tools HD pour les studios professionnels.
  • Reaper : Séquenceur audio/MIDI édité par Cockos Inc. et tournant sous Windows et Mac OSX. Il propose entre autres un moteur audio 64 bits, une interface éditable par script, une matrice de routing, le Rewire et la compatibilité avec les plugins VST/DX/AU.
  • Reason : ce logiciel créé par Propellerhead Software. Il peut être couplé à bon nombre de logiciels acceptant la protocole Rewire.
  • Samplitude : né en 1990 en Allemagne, ce logiciel est destiné à l’enregistrement en studio et à la production audio (enregistrement, mixage, post-production, …). Comme Pro Tools, il intègre des fonctions MIDI. Il existe une version dédiée au travail en réseau : Sequoïa. Son fonctionnement par « objets » le rend extrêmement performant et peu gourmand en ressources.
  • Sibelius : éditeur de partitions, filiale d’AVID.
  • Sonar : Logiciel de l’éditeur Cakewalk. Comparable à un autre logiciel séquenceur audio, il se distingue par un meilleur support 64 bits, VST 3 et Windows 7 que ses concurrents et sa grande diversité des plug-ins. Racheté par Edirol/Roland sonar dispose de logiciels et matériels développés autour du logiciel permettant d’obtenir une solution complète pour le studio.
  • Sensomusic Usine : version « pro » de ce logiciel dédié au live, permettant de créer des patchs simples ou complexes et de créer ses propres interface graphique. il gère en natif le multitouch.
  • TablEdit: TablEdit est un programme pour Windows, Pocket PC ou Macintosh qui vous permet de créer, d’éditer et d’écouter de la musique sous forme de tablature et/ou de notation classique. TablEdit est dédié à la guitare et à tous les instruments qui peuvent être tablaturés (banjo, mandoline, batterie, basse, accordéon diatonique, concertina anglo-irlandais, harmonica, dulcimer diatonique, épinette des Vosges, harmonica, oud, luth, pedal steel guitar, flûte à bec, flageolet, autoharp, xaphoon etc.). TablEdit peut ouvrir et importer un large éventail de fichiers musicaux et vous permet de sauvegarder votre musique sous différents formats.
  • Vocaloid : logiciel de Yamaha qui permet la synthèse de chant via des chanteurs virtuels issus de voix réelles. Il permet de chanter en anglais et en japonais.

Mais pour celui qui n’a pas de budget, d’autant que le matériel peut paraître relativement cher, ou tout simplement celui qui est déjà familié avec les systèmes d’exploitation libres tel que le système GNU/Linux. (cf : Wikipédia) il peut être intéressant de se pencher sur la question.

Voici donc la liste des softs disponibles (liste non exhaustive) :

  • Ardour, séquenceur plus ou moins équivalent à Cubase (en réalité, il se présente comme proche de Protools). Il s’agit d’un logiciel libre fonctionnant sous GNU/Linux et Mac OS X.
  • Audacity, logiciel multiplateforme (Windows, Linux et Mac OS/X) d’enregistrement et d’édition de pistes sonores. Simple d’emploi et de forte notoriété2, il permet une première approche du traitement du son sur ordinateur. Distribué sous licence GNU.
  • Canorus: Canorus est un logiciel d’édition musicale multiplateforme. Canorus succède à NoteEdit, référence en la matière mais disponible uniquement sous Linux et dont le développement est interrompu. Comme lui, l’édition musicale passe par une interface graphique et non d’abord par des lignes de commande (comme sous Lilypond). Il offre donc la possibilité du « WYSIWYG ». L’ensemble du code est repris, pour le rendre capable de produire pour chaque fichier créé une structure « Lilypond » afin de permettre l’interopérabilité entre les logiciels d’édition, et d’accepter plugins et extensions (comme sous Firefox et OpenOffice auxquels se réfèrent explicitement les développeurs).
  • Elody, un environnement pour la composition musicale qui utilise un modèle d’objets et d’abstractions, développé dans les laboratoires de GRAME, centre national de création musicale.
  • Hydrogen, éditeur de boucles de batteries (patterns). Il s’agit d’un logiciel libre multiplateforme.
  • Impro-Visor : logiciel d’aide à l’improvisation, incluant des fonctions d’édition, de création et d’apprentissage.
  • Lilypond ou MuseScore : logiciels de notation musicale (écriture de partitions).
  • Lmms : une approche ludique du séquenceur, proche de Fruity loops.
  • MuSE, séquenceur libre pour Linux assez proche des anciennes versions de Cubase Vst 3.7.
  • OpenMusic : logiciel libre développé par l’Ircam, programmé en langage Lisp.
  • Psycle : basé sur un système de machines, ce tracker libre permet la création de musiques MIDI.
  • Pure Data : logiciel de programmation graphique.
  • Rosegarden, séquenceur, permettant l’édition de partitions sous Linux. L’interface utilisateur est intuitive et il peut être utilisé pour importer et exporter des fichiers midi ainsi que des fichiers karaoke (fichiers midi avec paroles).
  • Songwrite, éditeur de partitions musicales et de livres de chant. Ce logiciel est en particulier destiné aux musiciens qui ne maîtrisent pas le solfège. Il permet de jouer les partitions et de les imprimer.
  • Wired : logiciel libre, prévu pour les amateurs et professionnels, il rivalise avec la plupart des logiciels.
  • Traverso : logiciel libre, enregistrement et mixage multipiste pour Windows et Linux
  • TuxGuitar : logiciel qui permet d’éditer des partitions et des tablatures de guitare et d’autres instruments (compatibilité avec Guitar Pro et Power Tab). Il permet également d’importer des fichiers au format MIDI et de les retranscrire en tablatures.
  • De plus, certaines distributions Linux sont spécialisées pour la Musique Assistée par Ordinateur3.

Vous pouvez visiter ce blog qui traite le sujet : http://www.scoop.it/t/les-distrib-audio-linux

Bonne composition à vous tous et à vous toutes !

DJ YAK’Ô

PS (Post Scriptum et non Parti Socialiste lol) :

Les softs que j’utilise ou que j’ai utilisés  :

Voir les copies d’écran

 

*
– Pour rappel : MAO : Musique Assistée par Ordinateur
– Source : http://www.scoop.it/t/les-distrib-audio-linux & http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_assist%C3%A9e_par_ordinateur

Facebooktwittergoogle_plusrss

Webradio 100% MAO de DJ YAK’Ô

Venez écouter la webradio 100% MAO de DJ YAK’Ô (Musique Assistée par Ordinateur),
Découvrez de nouveaux artistes comme Jo Garré, TDS et plein d’autres…

En bref, des artistes en M.A.O. !

Bonne écoute !

http://www.djyako.fr/radio/

Facebooktwittergoogle_plusrss